fbpx


1.     On peut doubler son salaire avec des tips


A moins que vous travailliez dans des établissements huppés de la Côte d’Azur ou des palaces à Courchevel fréquentés par de riches étrangers, ceci a peu de chance de vous arriver…

En effet, en France la norme est de laisser au maximum 5% de la note finale en pourboire si le service a été exemplaire… et celui-ci est généralement à partager avec l’équipe.

Le service étant compris dans le prix de l’addition, rien n’oblige le client à laisser un tip. En revanche en Angleterre, aux Etats Unis ou en Irlande, le salaire de base donné par l’employeur est bien plus bas, car c’est au client de le compléter. Il donnera 10% si le service a été correct, 15% s’il a été bon et 20% s’il a été excellent. Les étrangers ont donc l’habitude de donner un pourboire au restaurant. Ceci explique que dans certaines stations balnéaires en France il soit aisé de se faire de bons compléments de salaires ! Cependant cela n’est pas coutume pour 95% des professionnels de la restauration.

2.     On mange aux repas du personnel comme au restaurant !

Fausse idée reçue n°2, les cuisiniers ont rarement le temps de s’affairer pour préparer un bon petit plat pour leurs équipes. Les cordonniers sont les plus mal chaussés dit-on souvent… La restauration n’est pas exclue par cet adage malheureusement ! Allez, au mieux vous aurez la chance de goûter aux préparations destinées aux clients. Mais celles qui approchent de la péremption, une chance !

3.     L’après-midi en restauration comme on ne travaille pas, on a le temps de faire plein de choses !


Hum hum… Par où commencer. Les coupures ne sont un avantage que lorsqu’on n’y a jamais été confronté… Généralement épuisés à 15h par une journée qui serait déjà décrétée complète pour un fonctionnaire, il faut garder en tête que le prochain service démarre 2h30 à 3h plus tard. Alors entre aller faire ses courses, du shopping, boire des bières ou dormir, pour 90% des professionnels de la restauration le choix est vite fait ! S’ils veulent tenir sur la semaine, mieux vaut se reposer après sa première journée de 6h. Exit les après-midi d’occupations sympas, d’activités en tout genre… Tout ce qu’on veut quand on a un job en salle ou en cuisine, c’est se reposer les pieds, le dos et l’esprit avant de réattaquer !

4.     Tout le monde peut bosser en restauration, c’est facile, même pas besoin de diplôme !

Effectivement, le diplôme n’est pas obligatoire pour travailler dans la restauration, quoique très apprécié en cuisine. Mais de là à dire qu’il suffit de « traverser la rue » pour pouvoir devenir serveur, il y a des limites. Le commun des mortels a tendance à croire que ce n’est pas un vrai travail… Mais entre la bonne mémoire, l’agilité, l’endurance, l’empathie ou encore la logique qu’il faut avoir, c’est loin d’être du gâteau !

5.     C’est un job sympa pour rencontrer des gens, il y a une bonne ambiance et les clients sont sympas !


Dans l’article précédent nous parlions des types de clients un peu énervants…  https://www.extra-vacant.com/les-differents-types-clients-en-restauration/3448/

Alors oui, c’est vrai la plupart du temps c’est un métier agréable pour le contact humain qu’il génère. Mais lorsqu’on tombe sur LE client qui a décidé de nous faire passer une sale journée, il faudra bien garder en tête qu’il est roi !  Mais ceci est vrai pour tous les métiers… En restauration, il faut juste savoir les gérer en même temps que le stress, le chef qui vous hurle dessus, et tous les autres clients qui n’attendent que vous !

Oui mais bon… malgré tout ça, vous l’aimez votre métier… non ?