fbpx

Le secteur de l’agriculture – alimentation représente aujourd’hui presque un tiers des émissions de gaz à effet de serre en France. 

A l’heure où la prise de conscience en matière d’écologie est de plus en plus forte, de nombreux restaurants tentent de changer leurs pratiques. 

Mais réellement, qu’est-ce qu’un restaurant éco responsable ? 

Comment un établissement peut-il limiter son empreinte écologique ? 

Des produits locaux et de saison : 

Finies les salades de fruits exotiques exportés depuis l’autre bout du monde. De plus en plus de chefs font le choix d’utiliser un maximum de produits locaux pour la confection de leurs menus. Encourager la production près de chez soi permet en effet d’agir pour l’environnement en réduisant considérablement le temps de trajet des marchandises. De plus, les produits sont souvent de meilleure qualité car ils sont cueillis à maturité et bénéficieront donc de meilleures qualités gustatives.  La planète et vos papilles vous remercieront ! 

Limiter les plats à base de viande  

Les restaurants qui s’engagent dans une démarche écologique tentent de ne plus mettre la viande au centre de tous les menus. 

Certains font même un choix plus radical et décident de proposer une cuisine exclusivement végétarienne. 

En effet, l’élevage est l’une des activités les plus polluantes. En limitant les plats proposés à base de viande, on limite donc notre impact écologique et par la même occasion on découvre les saveurs surprenantes d’une alimentation plus végétalisée.

Lutter contre le gaspillage 

Le gaspillage alimentaire représente 9 millions de tonnes par an soit presque 137 kg par personne. 

Savez-vous que jeter une baguette de pain équivaut à gaspiller l’eau d’une baignoire entière ?!

L’enjeu est donc de taille et les restaurateurs ont leur rôle à jouer. 

Plusieurs idées peuvent être mises en place pour limiter ce gaspillage. Premièrement, au lieu de jeter les restes des assiettes, les restaurateurs peuvent proposer des « doggy bag » aux clients ne terminant pas leur plat. 

Les établissements peuvent aussi créer des partenariats avec des applications telles que too good to go. (Voir notre article sur les start-up qui disent stop au gaspillage alimentaire en cliquant ici

Enfin, une bonne gestion des stocks et de son approvisionnement reste primordiale pour ne pas devoir jeter des denrées périmées. 

Afin d’avoir plus de flexibilité certains restaurants choisiront d’avoir une carte réduite ou plusieurs plats du jour qui varient selon les denrées dont dispose l’établissement le jour-J. 

Les chefs sont aujourd’hui de plus en plus nombreux à prendre conscience de l’impact de leur cuisine. Parmi eux, Florent Pietravalle, Alexis Gauthier ou Alain Passard qui œuvrent pour une gastronomie plus responsable. 

Les bonnes initiatives se multiplient et bonne nouvelle, les consommateurs semblent accueillir ces changements avec joie !