fbpx

Qui, un soir où deux yaourts se battent en duel dans le frigo, n’est jamais sorti pour commander ou s’attabler dans un fast-food ? Rapides, peu chers et aux horaires élargis (oui, je vous parle bien du tacos à 2h du matin). Les restaurants fast-food connaissent un succès indéniable. Ils évoluent pourtant dans un monde où les consommateurs questionnent de plus en plus leurs habitudes alimentaires : quid du bio, du repas équilibré, du « manger 5 fruits et légumes par jour » ? Le fast-food, trop gras, trop salé, trop sucré, ne répond pas à ces nouvelles exigences. Alors oubliez-le et laissez-vous tenter par le fast-good !

Le fast-good, c’est quoi ?

Le fast-good est une tendance qui reprend les codes du fast-food: rapidité et prix abordables. Cependant, à la place de la malbouffe il propose des menus sains et équilibrés. Les produits sont frais, parfois locaux ou bio: salades, soupes, jus de fruit, wraps et sandwiches repensés voire plats chauds… Il y en a pour tous les goûts ! Les restaurants fast-good affichent souvent des engagements au-delà des plats équilibrés. Le respect de la saisonnalité, le soutien à l’agriculture durable et à l’élevage français ou encore la protection de l’environnement.

Pourquoi un tel succès ?

Les restaurants fast-good attirent les pressés qui veulent manger vite et pas cher, mais bien ! Ceux-ci s’inscrivent dans l’air du temps. Ils répondent à la demande de consommateurs de plus en plus prudents sur le contenu de leur assiette et la provenance de leurs aliments. Ils veulent dorénavant plus de frais, d’authenticité et de subtilités culinaires au déjeuner. Les réseaux sociaux ont aussi joué un rôle certain dans le développement de la tendance du fast-good. Pinterest rend les plats sains attractifs et les stars d’Instagram adorent nous montrer leurs fabuleux repas équilibrés. Manger sain devient sexy ! 

Quelques exemples !

  • EXKI : C’est une chaîne de restaurants fast-good qu’on retrouve notamment en Belgique, à Paris et à Lyon. Le restaurant promet des produits frais, de saison et parfois locaux. On retrouve sur la carte des salades, des plats chauds, des sandwiches ou encore des desserts qui peuvent être adaptés aux différents régimes (sans gluten, végétariens, végan…). Il est possible de manger sur place ou à emporter pour entre 8 et 10€ le menu.
  • Cojean, à Paris, surfe sur la vague du bio et de l’eco-friendly. En nous vantant leurs emballages recyclés, leurs restaurants à l’énergie renouvelable et leurs produits frais, de qualité et souvent bio. Comme EXKi, Cojean propose des plats froids ou chauds, sur place ou à emporter. Comptez une dizaine d’euros pour déguster leurs lasagnes ou leur rizotto. Entre 4 et 7 euros pour un sandwich, une salade ou une soupe.
  • Boco: un concept créé par un chef, se revendique « la cantine des chefs étoilés ». Boco est associé avec une quinzaine de chefs. Les deux restaurants à Paris ne proposent que des plats dans des bocaux en verre, sur place ou à emporter. Pour un budget entre 7 et 10€, on retrouve sur la carte du cabillaud et son écrasée de pommes de terre olives-citron, un mijoté de canard et sa mousseline haricot-céleri ou encore un tajine de légumes confits et ses fruits secs. 

Les traditionnels burgers et frites semblent désormais bien insipides à côté de ces jolis petits plats et il y a fort à parier que la tendance continuera… Alors, convaincus ?